Ma liseuse, mon indispensable

Comment mieux inaugurer ce blog qu’en vous parlant de celle qui ne quitte jamais mon sac : ma liseuse (ou ebook, ou livre numérique, ou surement d’autres mots, appelez ça comme vous voulez).

J’ai commencé à lire en numérique en 2009 quand, me voyant galérer avec mon sac et mes deux heures de TER par jour, mon amoureux a eu l’heureuse idée de m’offrir une PRS-505 de chez Sony. Deuxième modèle de la marque, c’est un dinosaure par rapport aux modèles actuels. Pas de tactile, pas de wifi, encore moins de 3G, la mémoire interne est ridicule mais on peut y mettre 2 cartes mémoire (SD  et mémory stick), pas de rétro-éclairage, bref, juste un petit système adobe pour faire tourner une bibliothèque et un bel ecran e-ink.


J’ai gardé cette liseuse jusqu’en 2013, date où ma maladresse a eu raison d’elle. Après de nombreuses petites chutes, le bouton de démarrage a disparu dans la nature et depuis, à part en gardant la machine allumée et en charge constamment, il n’est plus vraiment possible de s’en servir… J’ai donc modifié mes habitudes et investi dans un Kobo Glo

Et je ne le regrette pas! Cette nouvelle liseuse est vraiment agréable, la connexion wifi très pratique pour éviter de se connecter au PC pour acheter et ajouter des livres, le rétro-éclairage peut être très puissant quand c’est nécessaire (pour l’instant je ne l’ai jamais monté plus haut que 10%…). Mon seul petit bémol technique est sur le tactile qui est assez instable, parfois je suis obligée de taper plusieurs fois pour changer de page et d’autres fois, en tapant une seule fois ça passe plusieurs pages. Autre petit point noir : la prise en charge des PDF n’est pas optimale, il est nécessaire pour un minimum de confort de lecture de transformer ces fichiers en epub (merci Calibre pour cette fonctionnalité!).

Bref, ma liseuse est toujours dans mon sac, elle m’accompagne dans tous mes déplacements, même les plus courts. Les achats de livres papiers se font plus rares (il me reste principalement des BDs) et j’arrive malgré tout à faire quelques économies sur mon budget livres grace aux classiques libres de droits et aux éditeurs numériques ayant une vraie volonté de développer cette gamme à des prix cohérents (merci Bragelonne).

Et vous, êtes vous passés au numérique?

Publicités

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s