#Geek

The Elder Scrolls Online, parce que je ne peux pas m’en empêcher!

Mon péché mignon de petite geek, c’est les RPG et en particulier ceux de Bethesda et l’univers Elder Scrolls. Je ne compte plus les heures passées sur Oblivion et Skyrim, mais je suis sûre d’avoir dépassé la centaine. Par contre, histoire de garder une vie sociale, je me suis toujours interdit de m’inscrire sur un MMO. Alors quand Bethesda a annoncé The Elder Scrolls Online, j’ai longuement hésité… Enfin pas tant que ça!

ImprEcran056

Lorsque les inscriptions pour la Béta ont ouvertes, je n’ai pas pu m’empêcher de m’inscrire et quelle surprise quand, le 7 janvier dernier, j’ai reçu ma clé pour participer au stress test. C’est le premier jeu pour lequel je participe à un béta test et, ma vie sociale étant IRL plutôt bien chargée, je n’ai malheureusement pas pu tester autant que j’aurais aimé.

Pour éviter le spoiler, je ne vais pas vous raconter le début de l’histoire (je n’ai pas été bien loin et n’ai pas dépassé le niveau 8 ce qui m’a bloqué le test de certaines fonctionnalités) mais plutôt vous donner mon avis sur l’ambiance générale et l’interface.

La première partie, la création du personnage, est comme d’habitude très poussée! au bout de 40 minutes de bidouillages et de micro réglages, j’ai fini par arrêter et valider mon personnage histoire d’avoir un peu de temps pour jouer! Les options sont plutôt poussées et on peut assez facilement démarquer son personnage des autres. Toutes les races habituelles de Tamriel sont présentes et en fonction de celle que l’on choisi on appartiendra à une alliance. Cette appartenance induit l’environnement de jeu après le prologue et réparti les joueurs en fonction de leurs choix.

Dans le jeu, une fois les réglages de commandes effectuées (la béta était en qwerty donc ça m’a pris quelques minutes), les menus sont assez intuitifs, même si on ne retrouve pas la simplicité extrême des menus de Skyrim.

Les quelques heures de jeu que j’ai pu avoir lors de ce week end m’ont fait découvrir un environnement travaillé, avec de belles interactions possibles en PVE comme en PVP. Mon niveau ne m’a pas permis de tester les combats en PVP car ils étaient actifs à partir du niveau 10.

En bref, plutôt une bonne expérience, un jeu qui amène les bons cotés du RPG et les éléments intéressants du MMO en terme d’interactions.

Pour plus d’informations, le site officiel existe en version française. Et je pense que je reviendrais sur ce sujet après la sortie prévue le 4 avril.

Publicités

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s