Football américain, Et pourquoi pas nous?

C’est cette question qui a entraîné la naissance de notre équipe. Au départ on était toutes des filles/femmes/fans/amies de joueurs, on se croisait dans les tribunes sans vraiment se connaitre. Et puis une de nous a pris l’initiative, elle a commencé à s’entraîner avec les jeunes et à demander autour d’elle pourquoi il n’y avait pas encore de section féminines. Quelques recherches plus tard, elle découvrait les Sparkles, première équipe française à jouer un match, c’était contre l’équipe d’Espagne, en 2012.

Après quelques négociations avec le bureau, l’idée était lancée et le projet d’équipe était né.

Le projet a pris de l’ampleur et par le bouche à oreille, nous voilà 6 puis 8 puis 10. Au mois de septembre 2012, date de début des entraînements, nous sommes moins d’une dizaine à nous retrouver sur le field pour découvrir les bases de notre sport.

Au départ ce n’est que de la découverte, quelques joueurs seniors prennent nos entraînements et nous font tester les différents postes, découvrir le jeu et sa complexité. Et puis voilà le premier contact avec les Sparkles, ce club est le premier club féminin de France, elles ont fait le choix d’avoir leur propre structure plutôt que de dépendre d’un club déjà installé, tout en s’alliant avec l’un d’eux. C’est un choix compliqué, un choix qu’à Grenoble on n’a pas fait pour plus de confort. Ce filles sont les premières françaises à avoir joué un match, en 2011, vous pouvez trouver toute l’histoire sur youtube. Ce premier contact nous permet d’envisager, si notre effectif le permet, un match au printemps et potentiellement le retour en été. Pas de date fixée, on laisse les choses se faire, le recrutement se poursuivre, on reste en contact et on avance petit à petit.

947192_598505366835847_535907829_n

Notre équipe prend petit à petit de l’ampleur, en novembre on est une douzaine, un quinzaine après les fêtes, d’autres nous rejoignent encore, à l’arrivée nous sommes 17, un peu juste pour un match. Heureusement, le football américain est un petit monde, on sait que chez nos amis des Avalanches d’Annecy, quelques filles s’entraînent avec les garçons de l’équipe régionale. On les invite donc à nous rejoindre, à compléter l’effectif et à participer à ce gros événement qu’est le premier match 100% français, 100% féminin.

La date est enfin fixée, ce sera le 12 mai. Les Sparkles viennent nous défier sur nos terres, fortes de leur année d’expérience supplémentaire et de leur effectif plus étoffé.

425300_462143560526674_1071142916_n

Le match est une expérience extraordinaire, l’équipe est plus soudée que jamais, on se découvre des ressources qu’on n’aurais jamais soupçonnées. Le score n’est pas en notre faveur, loin de là, mais le score au final on s’en fout, on est toutes heureuses d’être allé au bout, d’avoir tenu le coup, d’avoir appliqué ce que les coaches nous ont transmis.

Malgré tous ça, nous avons trop de blessées dans un trop petit effectif pour envisager d’aller à Paris pour le match retour. Rendez-vous est donc pris pour l’année suivante, avec une équipe différente car un certain nombre de coéquipières doit partir continuer ses études ailleurs.

Voilà le résumé de l’histoire qui nous a menées à faire partie des pionnières et à marquer l’histoire de notre sport. Si ça vous donne envie, sachez que des équipes existent dans beaucoup de régions, à Grenoble, rejoignez nous aux Centaures, on s’entraîne les mardi et vendredi derrière le lycée Argouges. On a cette année un effectif un peu moins élevé que l’année précédent alors toutes les volontaires sont acceptées 😉

1454639_10153523714600357_825866298_n

Si jamais ça vous fait peur, sachez que oui, c’est un peu violent, c’est un sport de collision après tout! mais ne vous fiez pas à ce que vous voyez dans les vidéos américaines, on n’est loin de cela! Ne vous dites pas que ce n’est pas fait pour vous à cause de votre carrure, au football américain, il y a de la place pour toutes. Les plus fortes constituerons la ligne de défense ou d’attaque, les plus rapides seront running back, celles qui sont capables d’attraper un ballon seront receveuses, les plus agressives seront linebacker, celles qui savent se servir de leur pied pour shooter seront kicker… Tous les gabarits peuvent trouver leur place. La seule contrainte pour toutes c’est d’arriver à ne pas avoir peur de l’impact, mais ça, ça se travaille, on a toutes eu peur au début et puis rapidement on en rit!

Même si ça vous intrigue juste, venez essayer, vous ne pourrez plus vous passer de nous!

971232_10201102485353868_1676445851_n

Publicités

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s