Dans ma liseuse – L’épreuve de James Dashner

Un peu poussée par les collègues qui ont beaucoup aimé le film du tome 1, Le Labyrinthe, et par une bande annonce alléchante, je me suis lancée dans les trois tomes de L’épreuve, de James Dashner.

Classifié Roman SF Jeunesse, j’aurais plus qualifié la série de dystopie même si ça reste axé jeunesse. Le premier tome se déroule dans un univers clos, le labyrinthe et commence à l’arrivée de Thomas dans la communauté. On y découvre une bande de jeunes garçons très organisés qui cherche à découvrir les secrets de leur lieu de détention et à trouver comment en sortir. Tout va basculer à l’arrivée de Teresa. Seule fille de l’environnement, elle va déclencher des dissensions et générer la phase finale du test.

images

Je ne voudrais pas trop spoiler la suite aussi je ne décrirais pas l’histoire des deux autres tomes mais le principe est simple : un tome = une épreuve dans le but de sauver l’humanité d’une terrible maladie appelée la braise qui rend les gens complètement fous. On y découvre qui est le WICKED (méchant en français), que le groupe de garçons n’était pas le seul à subir l’épreuve et qu’un groupe de filles subissait la même en parallèle. De là à vous dire s’ils devront se combattre ou s’allier et si l’humanité sera sauver, il n’y a qu’un pas que je vais tenter de ne pas franchir.

Les personnages sont attachants et ne sont pas épargnés comme on pourrait parfois s’y attendre dans un roman jeunesse. L’environnement est intéressant, assez intriguant pour être prenant. Les personnages « méchants » sont un peu caricaturaux et légèrement clichés mais ça ne dépasse pas la limite du supportable. Encore une fois, c’est une série de livre qui se lit très vite mais qui entre bien dans mes envies de légèreté actuelles. Même si le ton et le traitement de l’action et des personnages est très jeunesse, ça reste une série bien écrite et dans laquelle on ouvre sans se poser de question le tome suivant dès qu’on en a terminé un. Sans atteindre le niveau d’un Hunger Games on arrive sur un triptyque de la même catégorie que Divergente. L’aspect jeunesse fait que les personnages manquent clairement de maturité voir de sexualité, les potentielles histoires d’amour sont à peine esquissées mais cela donne un ton un peu plus tragique à l’histoire, le personnage principal est troublé par ses sentiments mais on ne va jamais plus loin qu’un baiser, l’environnement ne le permet pas, il faut avant tout survivre.

En résumé, un série intéressante, qui permet de patienter tranquillement avant de se plonger dans un roman plus mature, ou de repartir en vadrouille chez les elfes, qui sait où ma liseuse va me mener !

Et vous, vous l’avez lu ? Ou peut-être que vous avez vu le film ? Donnez-moi votre avis!

Publicités

Un commentaire sur “Dans ma liseuse – L’épreuve de James Dashner

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s