#DansMaLiseuse

Jours étranges – Chris Mallory

Twitter est décidément un monde magique pour connecter les gens ! Grâce à lui, j’avais pu fêter dignement les 1 an du blog en vous faisant gagner un roman dédicacé. Cette fois, j’ai eu la chance d’entrer en contact avec Sylvie Kaufhold des éditions du 38 et de découvrir un échantillon de la collection du Fou avec la nouvelle Jours étranges de Chris Mallory.

joursetranges

Le résumé de l’éditeur :

Il ne se passe jamais rien à Walnut Lake, petit bled sans histoire, au beau milieu des champs de mais, écrasé par la chaleur moite de l’été. Michael Preston, journaliste au Clarion, habitué des concours de confitures et autres histoires palpitantes, ne peut donc que se réjouir lorsqu’une météorite s’écrase derrière la ferme des Anderson. Enfin un sujet digne de ce nom ! Mais son enthousiasme se transforme vite en inquiétude. Les habitants de Walnut Lake sont soudain sujets à d’étranges rêves qui les poussent au bord de la folie collective…

Mon avis : 

Dans les premières pages, j’ai eu un peu peur et puis j’ai fini par entrer dans l’univers. Il m’aura fallu attendre le premier cauchemars de Michael.

L’ambiance est un peu glauque, typique de la campagne américaine, au croisement entre le 19ème siècle et la technologie d’aujourd’hui. Michael est ce genre de journaliste sans grande ambition qui se voyait intégrer un grand quotidien New Yorkais, fini rédacteur au journal local et se retrouve sans le vouloir connecté à une histoire surnaturelle. C’est typique mais ça marche. Il est attachant, d’autant plus quand il se débat avec ses sentiments.

Si j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, j’ai été déçue quand elle s’est terminée. C’est beaucoup trop court ! Les jours étranges de Walnut Lake se résolvent beaucoup trop vite et la fin appelle une suite ! Je suis décidément une frustrée des nouvelles, j’aime trop quand les histoires se prolongent et qu’on a le temps de vraiment s’imprégner de l’atmosphère. J’aime rester assez longtemps dans un livre pour finir par en rêver ! Une nouvelle me semble toujours beaucoup trop courte, surtout quand elle est bonne et qu’on aimerait en avoir plus !

Difficile de parler d’une nouvelle sans risquer de spoiler la totalité de l’intrigue mais pour caricaturer on a à faire à des insectes, des manipulations mentales, de la folie et des catholiques américains traditionnels !

L’écriture de Chris Mallory colle bien au genre et c’est agréable à lire. On se laisse facilement emporter par le rythme. Encore une fois, on aimerait en avoir plus à se mettre sous la dent dans la liseuse !

Un auteur à découvrir et à suivre, il pourrait nous étonner dans ces prochaines parutions !

Publicités

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s