#DansMaLiseuse

New Victoria – Lia Habel – Tomes 1 et 2

Le fait d’avoir un mari boulanger, ça a tendance à libérer beaucoup de temps toute seule pendant les fêtes. Si j’en ai bien sûr profité pour terminer mes cadeaux DIY que vous avez découverts dans l’article précédent, j’ai surtout utilisé ce temps pour bouquiner et me plonger dans un univers victorien dystopique !

La série New Victoria me faisait de l’oeil dans ma liseuse depuis quelques temps mais je n’était pas trop dans l’ambiance zombies. J’ai profité des fêtes pour dévorer les deux tomes et faire le point de crinolines, calèches électriques et futur alternatif.

Dans l’univers de New Victoria, le monde a subit différents déboires et pour le remettre d’aplomb, les dirigeants ont décidé de revenir aux usages victoriens tout en conservant la technologie. Les filles de bonnes familles vont dans des écoles de bonnes manières, ne peuvent pas rencontrer de garçon sans chaperon, portent de grandes robes et des ombrelles… Par contre, les calèches sont électriques, les téléphones et tablettes numériques sont monnaie courante, tous les citoyens portent une puce d’identification… Un groupe a pourtant fait sécession et refusé de se soumettre à ces règles. On les appelle les punks. Les deux peuples se font la guerre régulièrement pour la frontière.

Voilà le résumé de l’éditeur pour le tome 1 : 

2195. Nora Dearly, jeune fille de la haute société de New Victoria, est plus intéressée par l’histoire militaire de son pays que par les bals et les jolies robes. Elle n’imaginait pas que la mort de son père, le docteur Dearly, la projetterait au cœur des conflits qui menacent les frontières du pays… Kidnappée par une faction rebelle, Nora doit combattre ses préjugés pour comprendre leurs motivations. Bram Griswold, un jeune soldat courageux et séduisant, entend bien lui ouvrir les yeux sur la véritable menace qui pèse sur les vivants… comme sur les morts.

Plus concrètement, Nora se retrouve confronté à un virus meurtrier qui change les gens en zombies mais contre lequel elle est étrangement immunisée. Ce virus est le secret le mieux gardé du gouvernement mais va être éventé et générer une panique sans précédent.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome. Bien que très jeune, Nora est un personnage mature et bien abouti. Le personnage de Bram est presque plus fleur bleue mais reste attachant. J’ai adoré Chasteté et sa répartie.

Bien qu’étant une histoire de zombie, l’ambiance n’est pas trop glauque, il est même très intéressant de les suivre dans leurs états d’âmes.

Pour le tome 2, les zombies vivent au grand jour parmi les vivants et cela génère des tensions entre les citoyens et comme on peut s’en douter, du racisme et des agressions.

le résumé de l’éditeur : 

Bram Griswold, zombie de son état, n’a rien d’un monstre, contrairement à ce que certains Néo-Victoriens voudraient faire croire à propos des morts-vivants. Il l’a prouvé à plusieurs reprises, notamment en sauvant la jeune et charmante Nora des griffes de redoutables terroristes… et il filerait avec elle le parfait amour si seulement les règles de savoir-vivre étaient un peu moins strictes ! Mais, alors que les tensions entre vivants et zombies semblaient enfin s’apaiser, Bram s’aperçoit que le virus du Lazare a muté et que des zombies incontrôlables et sanguinaires arpentent les rues, provoquant des vagues de panique. Hasard ou complot ? Et si l’Apocalypse ne faisait que commencer ?

Ce tome est, sur bien des aspects, plus politique que le premier. On y parle complots, sociétés secrètes, contestation des décisions gouvernementales, racisme contre les morts-vivants et les vivants qui sympathisent avec eux, agressions… On y trouve aussi plus de science et une relation étrange entre Nora et son père.

J’ai été moins séduite par l’ambiance de ce deuxième tome mais les personnages sont toujours très attachants. Chas retrouve sa voix et l’auteur illustre bien ses difficultés à apprivoiser son nouvel outil vocal. Le lien entre Bram et Nora devient de plus en plus fort et va un peu trop vite à mon goût mais c’est bien illustré par l’auteur.

En bref, une jolie série, des personnages hauts en couleurs et des zombies, ces livres renferment tout ce qu’il faut !

Publicités

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s