#DansMaLiseuse

Anne Bishop – La trilogie des joyaux noirs

Il y avait longtemps que je ne vous avais pas parlé de mes lectures !

J’ai récemment craqué pour une autre saga signée Anne Bishop. Je vous ai déjà parlé de cette auteure qui a réalisé une des meilleures saga de bit-lit de tous les temps, pas trop young adult et avec une intrigue vraiment accrochante : Meg Corbyn. Cette saga fait déjà partie des mes must-have et quand je suis tombée sur les 4 tomes de la trilogie des joyaux noirs, je n’ai pas hésité longtemps avant de me lancer dans la lecture.

Déjà ça commence bizarrement, une trilogie en 4 tomes ? j’ai du louper un wagon…

Le résumé : 

Il y a sept cents ans, une Veuve Noire a vu une prophétie prendre vie dans sa toile de songes. Désormais, le Sombre Royaume se prépare à l’arrivée de sa Reine, la sorcière qui détiendra un pouvoir plus grand que celui du Sire d’Enfer lui-même. Mais, celle-ci est encore jeune, influençable et vulnérable face à ceux qui voudraient la pervertir. Or, quiconque la tient sous sa coupe contrôle la Ténèbre. Trois hommes, des ennemis jurés, le savent. Et ils connaissent la puissance que recèlent les yeux bleus de cette enfant innocente.
Ainsi commence un impitoyable jeu d’intrigues, de magie et de trahisons, dans lequel la haine et l’amour sont les armes… et dont le trophée est bien plus redoutable que tous l’imaginent.

Mon avis : 

Encore une fois, j’ai adoré l’écriture d’Anne Bishop ! Les personnages sont profonds, l’univers parfaitement pensé et maîtrisé. On retrouve les codes de la fantasy sans tomber dans les clichés. On rencontre des méchants très méchants, des gentils pas tout blancs et on est vite embarqué dans l’histoire.

Les trois premiers tomes nous racontent l’histoire de Jaenelle, Enfant portant en elle Sorcière, « le songe fait chair », la reine qui pourra sauver le lignage. C’est une enfant un peu étrange pour la plupart des gens, sauf les quelques individus assez puissant pour voir ce qui se cache sous la chair. Jaenelle va allier autour d’elle des individus puissants et tellement différents que leur amitié va commencer par sembler improbable. Toute sa vie, elle va lutter contre les machinations de Dorothéa et Hekatah, deux sorcières souillées par le mal qui vont tout tenter pour la briser et l’empêcher de purger le lignage de la souillure qu’elles représentent.

Le dernier tome est plutôt une préquelle, il nous parle d’une période avant la naissance de Jaenelle où l’une des dernières opposantes à Dorothéa avait tout mis en oeuvre pour sauver ses gens. Ce tome est important parce qu’il en est fait mention à la fin du tome 3. J’ai préféré le lire en premier et je crois que j’ai bien fait. Même si au départ j’ai eu du mal à comprendre comment il était relié aux autres si ce n’était par l’univers, quand j’en suis arrivé à la mention très subtile de cette histoire, ça m’a bien aidé à comprendre ce que prévoyaient de faire Jaenelle et Daimon.

J’ai eu un vrai coup de coeur pour cette histoire et toujours pour Anne Bishop. 

 

Publicités

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s